Conférence de Lassana Cissé à Asson…Un signe fort de reconnaissance pour les actions de CSO Mali au pays dogon!

Lassana Cissé, expert auprès de l’UNESCO et ancien Directeur National du Patrimoine Culturel du Mali, de passage au siège de l’UNESCO à Paris pour une réunion  d’experts sur le patrimoine culturel immatériel en situation d’urgence, nous a fait l’honneur d’une visite « surprise »  en Béarn !

Il  a animé le mardi 28 mai à 20h30 à Asson, une conférence sur la crise sécuritaire au Mali, au cours de laquelle, Il a plus particulièrement abordé la situation critique qui sévit actuellement au centre du pays, notamment dans la région de Mopti et au Pays Dogon.

Il a apporté son éclairage sur les conflits intercommunautaires entre peuls et dogons et leur impact sur la vie socio-économique et culturelle des populations.

Dans une salle de l’Isarce abondamment remplie, l’assistance a suivi avec une grande attention l’exposé très détaillé et très documenté de cet expert dont la pertinence des propos est très écoutée au Mali et sur la scène internationale.

Ce témoignage de terrain a permis à chacun de mieux comprendre les lourdes conséquences de ces conflits pour les populations locales.

A l’heure actuelle, l’insécurité croissante dans la région centre retentit lourdement sur la vie quotidienne et les coutumes ancestrales des populations. Lassana Cissé nous a confirmés que par crainte de représailles, les cérémonies traditionnelles comme les funérailles (si importantes dans la cosmogonie des dogons) ne sont plus célébrées depuis quelques mois. L’insécurité grandissante depuis plusieurs années a mis aux arrêts toutes les activités économiques, fait des centaines de veuves et d’orphelins et a été à la base de la fermeture de nombreuses écoles. Des villages ont été incendiés, des troupeaux emportés, des céréales, des matériels détruits… Par peur d’être attaquées, les femmes ne vont plus chercher du bois, ne vont plus au marché et craignent pour la vie de leur enfants….

Il nous a également dit que beaucoup de paysans  ne pourront pas semer le mil cette année et qu’une famine de grande envergure est à crainte dans les prochains mois…..

Les djihadistes qui poussent les peuls à se rebeller sont très présents sur le territoire et tirent les ficelles de ces conflits intercommunautaires. En infiltrant la communauté peule, ils agrandissent considérablement leur zone d’influence sur le continent africain.

Ces conflits intercommunautaires impactent aussi la communauté internationale et ne sont pas sans conséquence pour notre propre sécurité y compris sur notre territoire.

Lassana Cissé nous a dressé un tableau réaliste et assez sombre de la situation mais avec toujours en arrière fond, cette foi toute africaine en l’avenir.

A la fin de la conférence, l’assemblée a vivement remercié Lassana pour ces informations avisées et pour sa visite amicale au plus profond du  Béarn.

A noter que cette conférence avait été précédée par une sympathique et conviviale réception  à la mairie d’Asson au cours de laquelle Marc Canton maire d’Asson, en présence de Valérie Cambon et Jean Arriubergé, conseillers départementaux des Pyrénées Atlantiques et de  Michel Minvielle, conseiller régional Nouvelle Aquitaine, a tenu à souhaiter la bienvenue à notre hôte malien et saluer sa visite « surprise » à Asson .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Merci de répondre à la question. * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.