Confection d’une porte métallique à double battant pour sécuriser le puits de Barou Kou…


Craignant de voir leurs enfants tomber dans le puits, les représentants communautaires du village de Barou Kou nous ont récemment sollicité pour trouver un moyen de sécuriser la margelle du puits à grand diamètre que nous avions construit dans leur village en 2012. 

Emmanuel s’est rendu rapidement sur place et a constaté que le puits était devenu le lieu de rassemblement préféré des femmes et aussi des enfants du village qui en ont fait leur aire de jeu privilégiée.

Afin de sécuriser au plus vite le puits, nous avons décidé de confectionner immédiatement une porte métallique occultante à double battant.

la porte a été installé le 11 avril 2021

Fin de la construction des deux puits du jardin maraîcher de Banani…….


Débutés le 25 février, les travaux des deux puits du jardin maraîcher de Banani se sont terminés le 7 avril dernier.

La stagnation des eaux de pluies de l’été dernier a quelque peu ralenti le creusement des puits mais aujourd’hui, la population de Banani dispose enfin de deux puits à l’intérieur de leur jardin communautaire.

La profondeur totale est de 15m pour le puits «Est» et de 14m pour le puits «Ouest».

A la grande joie de l’association des femmes de Banani, à l’initiative de ce projet de jardin collectif, l’eau des puits y est abondante et le puisage est aisé. Ces deux réalisations, très adaptées aux travaux maraîchers, vont considérablement faciliter la tâche des villageois et grandement contribuer à leur autonomie alimentaire

Le puits « Est »

Fin de la construction de la retenue d’eau de Téréli Dama……


Afin d’améliorer le développement des cultures maraîchères pour les villageois de Téréli Dama, nous avons décidé de construire cette année une retenue d’eau au niveau de la faille de Dama.

Débuté le 5 janvier, la construction du barrage s’est terminée le 28 février dernier. Dès la saison des pluies, cet ouvrage permettra aux villageois de bénéficier d’un bassin de rétention d’environ 5.500 m3. Une manne conséquente qui va permettre à la population de développer les cultures maraîchères et améliorer considérablement leur autonomie alimentaire.

Début des travaux des puits de Banani….

Suite au désistement des villageois de Sono Batorou, nous avons choisi cette année le projet porté par l’association des femmes de deux quartiers de Banani qui sollicitaient la construction d’un puits CSO à l’intérieur de leur jardin maraicher communautaire.

Après une étude approfondie de la nature du terrain, de la profondeur estimée pour atteindre la nappe phréatique et des besoins exprimés par les villageois, nous nous sommes dirigés vers la construction non pas d’un mais de deux puits (aux deux extrémités Est et Ouest du jardin).

La nappe phréatique à cet endroit se trouve à une faible profondeur (estimée à environ15m). Donc à la place d’un puits traditionnel à grand diamètre, nous avons opter pour la construction de deux puits de petit diamètre qui pour un coût équivalent seront plus efficients et mieux adaptés aux travaux maraîchers.

Les travaux ont débuté le 25 février. A ce jour, 12m ont été creusés et busés au niveau du « puits Est » et 8m pour le « puits Ouest »

Nous allons stopper momentanément le creusement des puits durant quelques semaines pour permettre aux eaux de pluies de l’été dernier de s’évacuer lentement pour nous permette d’atteindre plus aisément la nappe phréatique.

La fin de la construction de ces deux puits est prévu courant avril/mai.



Fin de la pose de la clôture du jardin maraîcher de Na Dinoï…..


La construction de la clôture du jardin maraîcher autour du puits de Na Dinoï * a commencé sur zone le 3 janvier dernier.

Elle est aujourd’hui terminée. L’enclos d’un hectare est divisé en quatre parcelles destinées aux habitant des quatre hameaux voisins.

Cette année, il convient dans un premier de planter de nombreux arbres (manguiers, acacias etc…) sur l’ensemble des parcelles afin d’ombrager au maximum le terrain.

Le plantation des cultures maraichères proprement dites est prévue pour la saison prochaine.

Fin de la construction du nouveau local de notre antenne de Sangha….


Les locaux de notre antenne de Sangha s’avéraient depuis longtemps beaucoup trop exigus pour à la fois stocker notre matériel, garer nos véhicules et disposer d’un espace de travail suffisant pour la gestion de l’antenne.

Les travaux débutés la première semaine de décembre se sont terminé le 9 janvier.

Ce petit local annexe est composé d’un bureau où Emmanuel pourra effectuer au calme tout le travail administratif et d’une petite pièce de réception qui lui permettra d’accueillir en toute discrétion, les requêtes de la population.

L’espace ainsi libéré dans les autres locaux, nous permet d’augmenter notre capacité de stockages (outillage, pièces détachées, moules, fers à béton, sacs de ciments etc. ainsi que les sacs de farine de mil et de riz pour l’aide alimentaire)

Début des travaux de la retenue d’eau de Téréli Dama…….

Afin d’améliorer l’accès à l’eau et le développement des cultures maraîchères pour les villageois de Téréli Dama, la construction d’une retenue d’eau CSO au niveau de la faille de Dama a été actée pour 2021. Une fois l’emplacement choisi, les villageois ont commencé à tailler les pierres quelques jours avant Noël et les travaux de fondation ont débuté le 5 janvier.

La construction du mur de soutien va débuter dans les tous prochains jours. L’ouvrage devrait avoir 8 à 10 m de large sur une hauteur d’environ 12 m pour un bassin de rétention de 90 m. Fin des travaux prévue fin février/début mars.

Le puits CSO 2021 sera construit à Banani….


Le village de Sono Batorou avait été retenu comme prioritaire dans notre budget 2021.

Ce hameau de 400 habitants, situé au pied de la falaise, disposait d’un puits ancestral qui s’était écroulé. La construction d’un nouveau puits à grand diamètre d’une profondeur estimée à 60 m devait commencer en début d’année.  

Le 28 décembre, les sages du village nous ont informé qu’ils étaient au regret de renoncer cette année à ce projet.

La situation sécuritaire a empêché les villageois de cultiver et leurs animaux ont tous été volés. Dans l’espoir de trouver les moyens de nourrir leur famille, beaucoup de jeunes ont été contraints de quitter le village pour tenter l’aventure vers Bandiagara, Mopti et même vers le Burkina. Seul les « vieux », les femmes et les enfants sont restés au village et le hameau manque cruellement de bras vigoureux pour creuser le puits cette année. Nous avons pris acte et avons assuré les villageois de notre soutien en espérant que ce contre-temps ne sera que partie remise et que ce projet pourra voir le jour en 2022….

Sans perdre de temps, nous avons réexaminé les 12 autres demandes de puits en attente.

Après avoir étudier les différents projets, notre choix s’est porté à l’unanimité sur la requête des femmes de deux quartiers du village de Banani.

Cet été, la situation sécuritaire rendant périlleux l’accès aux champs et la culture du mil, les femmes du village ont été à l’initiative de la construction d’un jardin maraîcher communautaire. La parcelle est située à la sortie du village. Elle est aujourd’hui entièrement clôturée mais de dispose pas de puits.

Devant la détermination et la motivation des villageois et après avoir évaluer la nature du sous-sol, nous avons décidé de soutenir ce projet en donnant notre accord pour la construction d’un puits CSO à grand diamètre dans l’enceinte du jardin. L’ouvrage d’une profondeur estimée à 30m devrait grandement diminuer la pénibilité des travaux de maraîchage et permettre aux 415 villageois de Banani d’accéder à une plus grande autonomie alimentaire.  

Le sable et le gravier sont déjà sur place et les travaux du puits devraient commencer dès le début de la semaine prochaine

Déjà clôturé par les villageois, le jardin communautaire de Banani aura son puits en 2021….

Déblocage d’une indemnité repas pour l’équipe soignante de l’hôpital de Sangha

Sensibilisé par la situation du personnel soignant de l’hôpital de Sangha qui a dû faire face cette année à un afflux de blessés par balles et à une terrible saison du palu qui les ont mis fortement à contribution, nous avons souhaité soutenir ses hommes et ses femmes, peu et mal payé, souvent avec plusieurs mois de retard et qui ont malgré leur grande détermination de plus en plus de mal à assurer leur mission.

Par reconnaissance pour leur dévouement, nous avons débloquer dès ce début d’année une « indemnité repas » pour l’équipe soignante de l’hôpital de Sangha. Un encouragement et une aide symbolique de 100.000 Fcfa (153€) pour leurs repas. (Cette somme équivaut à environ 500 repas pris à la cantine de l’hôpital construite et mise en service par CSO en 2009)

Début de la construction d’un nouveau local pour notre antenne de Sangha…..


Les locaux de notre antenne de Sangha s’avéraient depuis longtemps beaucoup trop exigus pour à la fois stocker notre matériel, garer nos véhicules et disposer d’un espace de travail suffisant pour la gestion de l’antenne.

Après avoir reporté deux ans de suite nos projets d’extension, il était grand temps cette année, de permettre à notre équipe de travailler dans de meilleures conditions.

Nous avons donc décidé de construire à proximité de nos hangars, un petit local annexe. Il sera composé d’un bureau où Emmanuel pourra effectuer au calme tout le travail administratif et d’une petite pièce de réception qui lui permettra d’accueillir en toute discrétion, les requêtes de la population.

L’espace ainsi libéré dans les autres locaux, nous permettra d’augmenter notre capacité de stockages (outillage, pièces détachées, moules, fers à béton, sacs de ciments etc. ainsi que les sacs de farine de mil et de riz pour l’aide alimentaire)

Les travaux ont débuté la première semaine de décembre et devraient être terminés vers la mi-janvier